World Cup Series 2017 : les Français ont brillé sur le plan d’eau de Hyères

world-cup-series-2017-hyeres

Dimanche s’est refermée la World Cup Series France – TPM à Hyères (23-30 avril). Seule étape française du Circuit Coupe du Monde de Voile, l’édition 2017 a vu l’arrivée du Kiteboard. L’épreuve varoise a tenu toutes ses promesses et la France a brillé avec 8 médailles dont 3 d’or : Damien Seguin en 2.4m R (handivoile), Nicolas Parlier en Kiteboard et Louis Giard, déjà vainqueur en RS:X à Miami. De bonnes nouvelles à l’orée des Championnats d’Europe de Marseille (5-13 mai).

541 coureurs et 406 bateaux se sont massés sur le plan d’eau de Hyères entre le 23 et le 30 avril 2017. Pendant une semaine, les meilleurs régatiers de chaque série, représentants de 52 nations au total, ont pu profiter d’un stade nautique exceptionnel entouré des îles du Levant, Port Cros et Porquerolles lui assurant un rempart naturel quand la mer devient trop formée.

Hyères, la soixante-huitarde fait sa révolution

Cette année, la grande nouveauté, c’est l’intronisation du Kiteboard. Pour la première fois de l’histoire de l’étape varoise, qui accueille des régates depuis 1968, la discipline hydrofoiling a donc fait son apparition. Et cocorico, la France a réalisé un superbe doublé ! Nicolas Parlier restera dans les livres comme le tout premier à avoir remporté une épreuve de Kiteboard à Hyères. Avec 17 points, il devance son compatriote Axel Mazella (23 points). « Je pense qu’au final, on a su montrer ce qu’était le foil, la polyvalence, la vitesse, l’aspect spectaculaire », se félicitait le médaillé d’argent, alors que le Monégasque Maxime Nocher complète le podium (45 pts).

Les 49er avaient ouvert le bal des Medal Race (finales) qui se disputaient intégralement le week-end afin de permettre au public de venir nombreux assister à la course aux podiums. Des navettes en mer étaient d’ailleurs prévues pour admirer le spectacle, alors qu’un écran géant était présent à terre pour ne pas en manquer une miette. Mais de suspense il n’y a pas eu dans cette discipline, puisque la paire espagnole Diego Botin Le Chever & Iago Lopez Marra était déjà assurée de décrocher la première médaille d’or avec 27 points d’avance sur son premier poursuivant avant les finales. En 49er FX, ce sont les Brésiliennes Martine Soffiatti Grael et Kahena Kunze, sacrées championnes olympiques dans leur pays en 2016, qui l’ont emporté.

Seguin au top, comme d’hab’

Pour son grand retour à la compétition après une opération du dos, Billy Besson avait décidé de changer d’équipière, une Riou en chassant une autre. Habitué à gagner avec Marie Riou, le quadruple champion du monde a cette fois-ci navigué en compagnie d’Amélie Riou avec qui il n’a pu obtenir qu’une 10e place en Nacra 17. En revanche, le duo français Moana Vaireaux-Manon Audinet (51 points) a su tirer son épingle du jeu en obtenant une belle médaille d’argent derrière les Espagnols Fernando Echavarri et Tara Pacheco van Rijnsoever (36 pts), déjà vainqueur sur leur multicoque en 2016.

Dans la série handivoile, Damien Seguin a une nouvelle fois fait étalage de tout son talent pour asseoir encore un peu plus sa suprématie. Impérial, le double champion paralympique, né sans main gauche, a gagné huit des dix manches disputées ! Vainqueur incontesté avec 10 points, Seguin est rejoint sur le podium par un autre régatier français, puisque Xavier Dagault termine 3ème dans cette catégorie 2.4m R (30 pts). L’Italien Antoni Squizzato s’est intercalé (27 pts).

Giard, la confirmation

Comme lors de la première étape de l’année à Miami (22-29 janvier), le véliplanchiste Louis Giard remporte les World Cup Series en RS:X. Monté en puissance au fil des jours, le Français (63 points) devance le tenant du titre polonais Piotr Myszka (78 pts). « Je suis super content parce que j’ai réussi à monter mon niveau tout au long de la semaine et ça me permet de gagner ici, une autre victoire après Miami, c’est vraiment top ! », a déclaré l’heureux vainqueur dans une interview accordée à L’Équipe 21.

Thomas Goyard a terminé 9ème, alors qu’en RS:X femmes, la Polonaise Zofia Noceti-Klepacka a vengé son compatriote en s’adjugeant l’épreuve. « J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à naviguer aujourd’hui : les conditions étaient assez incroyables ! », s’est enthousiasmée la médaillée d’or.

Pour De Kerangat, la régularité, ça paye

En Laser, c’est le Chypriote Pavlos Kontides qui s’impose au terme d’une bataille de tous les instants avec l’Italien Francesco Marrai : 63 points chacun ! Le médaillé d’argent des JO 2012 doit sa victoire finale grâce à sa belle deuxième place lors de la Medal Race, dimanche. Vainqueur à Miami, Jean-Baptiste Bernaz a pris la 6e place.

Du côté du Laser Radial, comme l’an passé, c’est Evi van Acker (67 points) qui l’a emporté. La Belge devance la Finlandaise Tuula Tenkane (87 pts) et Mathilde de Kerangat (93 pts). « Je suis super contente de ma régularité cette semaine, et finir sur une belle course avec une médaille de bronze, c’est super », s’est réjouit la Française.

Lobert, du bronze comme cadeau d’anniversaire

Doyen des dériveurs olympiques, le Finn a vu la victoire finale du Turc Alican Kaynar (52 points), vainqueur devant le Néerlandais Nocholas Heiner (60 pts) et Jonathan Lobert (68 pts) qui brille le jour de ses 32 ans. « C’est mon anniversaire, donc je suis super heureux de cette médaille de bronze ! Je suis sur le podium à Hyères deux années de suite, c’est donc un bon début de campagne olympique », s’est exclamé celui qui a subi une opération du genou début février.

Ultra-dominateurs en 470, Mathew Belcher et William Ryan se sont adjugés haut la main la médaille d’or. Mais les Australiens ont gagné avec panache, puisque déjà assurés de terminer premiers avant la grande finale, ils ont également remporté la Medal Race. Les régates 470 femmes ont, elles, clôturé cette très belle semaine varoise, par le sacre des Néerlandaises Adrodite Zegers et Anneloes van Veen.

Ciel Bleu à l’horizon

Malgré les absences de Charline Picon (RS:X) et Camille Lecointre (470) pour cause de grossesse, ainsi que celle du véliplanchiste Pierre Le Coq, qui avait décidé de faire l’impasse sur Hyères, l’équipe de France a particulière brillé sur le plan d’eau de Hyères empocha dans leur escarcelle 8 médailles dont 3 d’or. La cuvée 2017 semble être un excellent millésime pour la voile tricolore. De très bon augure à l’aube des Championnats d’Europe qui se disputent à Marseille du 5 au 13 mai 2017. Les finales des Wolrd Series se tiendront, elles, à Santander (Espagne), du 4 au 11 juin prochains.