Wimbledon 2017 : Federer impérial, Muguruza confirme

Impérial à Londres, Roger Federer s’est offert son huitième trophée à Wimbledon, sans perdre le moindre set ! Le Suisse compte désormais 19 titres en Grand Chelem. Chez les dames, l’Espagnole Garbiñe Muguruza s’est adjugée son premier titre sur gazon.

Wimbledon 2017 : magnifique FedererSource : Getty images

Roger Federer a la phobie des montagnes russes ce qui ne l’a pas empêché de s’offrir un sacré grand huit dans son jardin londonien, établissant au passage de nouveaux records vertigineux. Vainqueur en finale d’un Marin Cilic diminué par une ampoule au pied (6-3, 6-1, 6-4), le Suisse a décroché son huitième Wimbledon, un record. Une victoire facile, sans trembler, comme tout au long de la quinzaine où il n’a pas perdu un seul set !

À 35 ans et 342 jours, « Sa Majesté » Federer a prouvé qu’il avait toujours la main verte en devenant le plus vieux lauréat du tournoi. Il perche encore un peu plus haut son record en Grands Chelems avec désormais 19 trophées à son actif. Son premier poursuivant, Rafael Nadal, n’en compte « que » 15.

Mannarino et Paire tirent leur épingle

Federer, c’est l’éloge de la constance avec un revers qui frise la perfection. Après son sacre à l’Open d’Australie en début d’année, c’est déjà le deuxième titre majeur de la saison pour RF qui peut sérieusement envisager un incroyable triplé à l’US Open. Une performance impensable avant ce début de saison rendue possible par le talent de ce vétéran qui repousse sans cesse les limites de la longévité.

Côté français, Benoît Paire, qui disait détester Wimbledon, et Adrian Manarino, récent finaliste à Antalya, ont été les belles satisfactions du tournoi. Les deux hommes se sont hissés en huitièmes de finale où ils se sont respectivement inclinés face aux numéros 1 et 2 mondiaux, Andy Murray et Novak Djokovic. Ce dernier, battu en quarts par Berdych, a d’ailleurs indiqué qu’il envisageait de faire une pause en raison d’une douleur au coude droit qui le handicape depuis un an et demi.

Muguruza, la confirmation

Côté féminin, Garbiñe Muguruza s’est offert un deuxième titre majeur après Roland-Garros l’an passé. Battue en finale à Londres en 2015 par Serena Williams, l’Espagnole s’est vengée face à son aînée, Venus (37 ans), grâce à un tennis agressif. Après une première manche accrochée où elle a dû écarter deux balles de set, la joueuse d’origine vénézuélienne s’est envolée, infligeant à l’Américaine un terrible 9 jeux à 0 pour l’emporter 7-5, 6-0.

Garbine Muguruza - Venus-Williams Wimbledon 2017Crédit photo : Glyn KIRK-AFP

Âgée de 23 ans, Muguruza présente la particularité de n’avoir à son palmarès que 4 titres dont la moitié de Grands Chelems. L’Ibérique confirme ainsi sa propension à être présente dans les grands rendez-vous et se positionne comme une potentielle future numéro 1 mondiale.