Championnats du monde d’Athlétisme 2015 : tous à Pékin

Pékin accueillera du 22 au 30 août les 15es championnats du monde d’athlétisme.
En effet, la capitale chinoise a été choisie le 20 novembre 2010 pour héberger la compétition internationale suite au congrès de l’IAAF (Association Internationales des Fédérations d’Athlétisme) de Monaco.

Championnats du monde d'Athlétisme 2015 - Pékin
Stade National de Pékin

Pékin, une ville olympique

Grâce à son savoir-faire en matière d’organisation de grands événements sportifs, la capitale chinoise a séduit la haute instance mondiale de l’athlétisme. Après les Jeux olympiques d’été de 2008, c’est la deuxième fois en dix ans que Pékin accueille un événement planétaire. Cette fois encore, le stade olympique de Pékin, le « nid d’oiseau », sera le théâtre d’une compétition de haut niveau, regroupant toutes les stars du moment. C’est la quatrième fois qu’une telle compétition se déroule dans une ville asiatique après Tokyo (1991), Osaka (2007) et Daegu (2011).

Renaud Lavillenie parmi tant d’autres stars

Le perchiste Renaud Lavillenie sera l’une des chances tricolores pour cet événement planétaire. En effet, le recordman de l’épreuve est prêt pour décrocher la médaille d’or. À noter qu’il détient la meilleure performance de la discipline de la ligue de diamant de Londres (6,03 mètres).

Renaud Lavillenie
Renaud Lavillenie

Mais ce qui est très attendu pour cette édition des championnats du monde d’Athlétisme 2015 est certainement la finale du 100 m messieurs. Une bataille qui va se dérouler entre Usain Bolt, Asafa Powell et Justin Gatlin. Le premier a fait son retour à Londres après 6 mois d’absence et a remporté la victoire finale en 9.87. Quant à Asafa Powel, le Jamaïcain a remporté le dernier 100 m d’Atlanta en 10.01. Le trio sera complété par Justin Gatlin (USA), qui est le meilleur performeur mondial en 9.74.

Le spectre d’une affaire de dopage plane sur ces championnats

Un soupçon éveillé par la chaîne publique allemande (ARD) risquerait de tenir (encore) l’image de ce sport et des championnats du monde en général. En effet, le documentaire réalisé démontre l’existence d’un fichier secret compromettant de l’IAAF contenant une liste de 12 359 tests sanguins pratiqués sur plus de 5 000 athlètes en l’espace de 11 ans, entre les championnats du monde 2011 à Edmonton Canada et les JO de Londres de 2012. Au moins, un athlète sur six médaillés aux JO et aux mondiaux depuis 2001 se serait dopé. Chose curieuse, après la diffusion de ce film, la Russe Ekaterina Poistogova (800 m) a renoncé à la participation à ces mondiaux.

Sur le plan purement sportif, le stade olympique de Pékin est déjà prêt. Et les spectateurs n’attendent que le coup d’envoi. À vos marques !!!

 

Sources photos :
https://commons.wikimedia.org/wiki/User:WiNG
http://www.didzgalvis.lt